Comment les SEO améliorent le Web


Les référenceurs sont critiqués pour avoir ruiné le Web, mais ils jouent un rôle crucial dans l’écosystème de recherche et rendent Internet meilleur pour tout le monde.

Laissons de côté les critiques. Il existe de mauvais acteurs dans le référencement, des personnes qui cherchent à extraire de l’argent d’Internet, quel que soit le coût pour les autres. Il y a encore des arnaques et de l'huile de serpent, des poseurs et des plagiaires. De nombreuses parties du Web sont devenues extrêmement commercialisées, la publicité payante et les grandes marques remplaçant le contenu organique et généré par les utilisateurs.

Mais s'il existe des situations dans lesquelles les SEO ont aggravé les choses, s'y concentrer revient à ignorer l'éléphant colossal dans la pièce : dans les domaines qui comptent vraiment, le Web est le meilleur qu'il ait jamais été :

  • Il n’a jamais été aussi simple de trouver des informations sur Internet. Les chercheurs disposent d’une gamme impressionnante de didacticiels, de démontages et de conseils à portée de main, contenant des informations généralement précises et utiles – et cela n’a pas toujours été le cas.
  • Les mauvais acteurs ont une moindre influence sur la recherche. La recherche est moins un Far West qu’avant. Les sujets autrefois frauduleux font l'objet d'un examen minutieux, et les problèmes et les failles de la recherche qui doivent être corrigés aujourd'hui (comme les grandes marques et les contenus génériques qui reçoivent une importance indue) sont plus petits et moins douloureux que les problèmes du passé.
  • De plus en plus de personnes utilisent la recherche à leur avantage. Le contenu en ligne est le plus accessible qu'il ait jamais été, et c'est plus facile que jamais de développer une entreprise locale ou de se développer sur les marchés internationaux grâce à la recherche.
Illustration : l'expérience quotidienne de la recherche Google est volatile, mais l'expérience à long terme est à la hausse

Les référenceurs ont joué un rôle crucial dans ces améliorations, en poussant et en encourageant, en construisant et, parfois, en cassant. Ce sont des utilisateurs expérimentés de Google : ceux qui poussent le système à l'extrême, mais ce faisant, catalysent le changement nécessaire pour rendre la recherche meilleure pour tout le monde.

Voyons comment.

Les référenceurs aident les gens ordinaires à bénéficier de la recherche

Les référenceurs sont des intermédiaires indispensables entre Google et le reste du monde, aidant les personnes non techniques à acquérir et à bénéficier du trafic des moteurs de recherche.

Il y a une énorme quantité d’informations précieuses enfermées dans la tête de personnes qui ne savent pas comment créer un site Web ou indexer un article de blog. Un installateur de moquettes travaillant dans une entreprise physique peut avoir des décennies d'expérience dans la résolution de problèmes coûteux liés à des sous-planchers inégaux ou à une mauvaise gestion de l'humidité, mais ne sait pas comment partager ces informations en ligne.

Les référenceurs fournissent de petits coups de pouce vers des sujets qui intéressent les gens et vers une rédaction accessible aux personnes et aux robots. Ils permettent de résoudre des problèmes techniques qui empêcheraient ou bloqueraient complètement l’apparition d’un site dans les résultats de recherche. Ils identifient les opportunités permettant aux entreprises d'être récompensées pour la création d'un contenu de qualité.

C'est gagnant-gagnant : les entreprises sont récompensées par le trafic, les chercheurs voient leurs intentions satisfaites et le monde devient un peu plus riche grâce aux nouvelles connaissances qu'il contient.

Les référenceurs transforment des normes utiles en véritables sites Web

Les référenceurs font de nombreuses choses pour rendre le Web meilleur, en s'occupant de leur propre parcelle du jardin de Google pour s'assurer qu'il prospère.

Prenons, par exemple, la myriade de normes et de directives conçues pour faire du Web un lieu plus accessible aux utilisateurs. La mise en œuvre de ces normes, qui transforme les directives théoriques en parties réelles et concrètes du Web, se produit souvent grâce à l'équipe SEO.

Les référenceurs techniques jouent un rôle important dans le respect des Directives d'accessibilité du contenu Webun ensemble de principes conçus pour garantir que le contenu en ligne est « perceptible, exploitable, compréhensible et robuste » pour les utilisateurs. chaque utilisateur. La fixation de chaque SEO avec Core Web Vitals alimente un Web plus rapide et plus efficace. Les équipes de contenu traduisent les contenus de Google directives de contenu utiles en mots et images utiles sur une page.

(Exemple : consultez Aleyda Solis' Analyseur d'utilité du contenu.)

Capture d'écran : GPT du contenu utile d'Aleyda SolisCapture d'écran : GPT du contenu utile d'Aleyda Solis

Il existe de nombreux chevauchements entre les « éléments qui aident les utilisateurs » et les « éléments qui améliorent les performances de recherche ». Même si le motif de ces changements est aussi simple que de générer plus de trafic, un site Web bien optimisé est, de manière générale, également idéal pour les vrais êtres humains qui tentent d'y interagir.

Les référenceurs testent la pression des systèmes de Google

La plus grande critique adressée aux SEO est qu’ils cassent les choses. Et ils le font ! Mais cette rupture agit comme une sorte de test de pression qui renforce le système dans son ensemble.

L'abus du spintax et du bourrage de mots clés a forcé Google à mieux comprendre le contenu des pages. Aujourd’hui, cette lacune est comblée, mais plus important encore, Google comprend bien mieux le contenu d’une page et sa relation avec un site Web dans son ensemble.

Des hacks tels que masquer des mots-clés avec du texte blanc sur un fond blanc (ou les déplacer au-delà des limites visibles de l'écran) ont forcé Google à élargir sa compréhension du style de page et du CSS, ainsi que de la façon dont les informations sur la page interagissent avec l'environnement qui les contient.

Même le déluge actuel de contenus d'IA à la limite du plagiat n'est pas sans avantages : il incite très clairement Google à mieux récompenser les gains d'informations et à donner la priorité aux éditeurs disposant de solides références EEAT. Ces améliorations rendront la version de recherche de demain bien meilleure.

Il ne s'agit pas seulement pour Google de réparer ce que les référenceurs ont cassé : ces changements laissent généralement des avantages durables qui s'étendent au-delà de toute simple tactique de spam et améliorent la recherche pour tous ses utilisateurs.

Illustration : comment la résolution des problèmes conduit à des problèmes futurs plus petits et à une expérience de recherche amélioréeIllustration : comment la résolution des problèmes conduit à des problèmes futurs plus petits et à une expérience de recherche améliorée

Cela ne veut pas dire que le référencement blackhat est souhaitable. Il vaudrait mieux apporter ces améliorations sans subir de souffrance en cours de route. Mais la recherche est énorme et complexe, et Google n’est guère incité à dépenser de l’argent de manière proactive pour résoudre les problèmes et les failles.

Si nous ne pouvons pas résoudre tous les problèmes avant qu'ils ne causent de la douleur, nous devrions être reconnaissants d'avoir un mécanisme de correction qui empêche que de tels problèmes, ainsi que des abus plus extrêmes, ne se reproduisent à l'avenir. Les référenceurs brisent le système et, ce faisant, rendent les pannes futures beaucoup moins graves.

Les référenceurs sont l'équipe d'assurance qualité d'Internet

Certains référenceurs profitent des failles qu’ils découvrent, mais beaucoup ne le font pas. Ils choisissent de soulever ces problèmes dans les espaces publics, d’encourager la discussion et de rechercher une solution, agissant comme une équipe d’assurance qualité par procuration.

Au petit bout du spectre, les référenceurs signalent souvent des bugs avec les systèmes Google, comme une erreur récente dans Rapports de la Search Console signalé indépendamment par trois personnes distinctes, ou Tom Anthony attrapant un surveillance dans la base de données d'actions manuelles de Google. Bien que ces types de problèmes n'aient pas toujours d'impact sur l'expérience de l'utilisateur moyen utilisant Google, ils contribuent à maintenir le fonctionnement des systèmes de recherche comme prévu.

À l'autre extrémité de l'échelle, ces commentaires peuvent s'étendre jusqu'à la qualité globale de l'expérience de recherche, comme AJ Kohn écrit à propos de La propension de Google à récompenser les grandes marques plutôt que les petites marquesou Lily Ray appelant à une légère hausse contenu de spam dans Google Discover.

Les référenceurs sont les utilisateurs les plus passionnés de Google. Ils interagissent avec lui à une échelle bien supérieure à celle de l’utilisateur moyen et peuvent identifier les tendances et les changements à un niveau macroscopique. En conséquence, ils sont généralement les premiers à découvrir les problèmes, mais aussi ceux qui exigent que Google respecte les normes les plus élevées. Ils constituent un élément crucial de la boucle de rétroaction qui alimente les améliorations.

Les référenceurs agissent comme un frein et un contrepoids

Enfin, les référenceurs agissent comme un frein et contrepoids, rassemblant des preuves directes du fonctionnement des systèmes de recherche, nous permettant de faire la différence entre les conseils utiles, l'huile de serpent et les fanfaronnades de Google en matière de relations publiques.

Google partage de nombreux conseils utiles, mais il est important de reconnaître les limites de leurs conseils. Il s'agit d'une entreprise à but lucratif, et la recherche nécessite de l'opacité pour fonctionner : si tout le monde comprenait comment cela fonctionne, tout le monde s'en moquerait et cela cesserait de fonctionner. Aux bons conseils s’ajoute une bonne part d’omission et de mauvaise orientation.

La recherche Google joue un rôle essentiel dans le contrôle du flux d'informations sur le Web : elle est tout simplement trop importante pour que nous laissions inexplorées ses mécanismes, ses biais et ses imperfections. Nous avons besoin de personnes capables d’interroger les systèmes juste assez pour séparer les faits de la fiction et comprendre comment les pièces s’emboîtent.

Nous avons besoin de gens comme Mic King et son article incroyablement détaillé sur SGE et RAG; Britney Muller et elle démystification des LLM; le regretté Bill Slawki analyse sans faille des brevets; ou les efforts de Patrick Stox pour reconstituer comment fonctionne la recherche.

Capture d'écran de la présentation de Patrick Stox, How Search WorksCapture d'écran de la présentation de Patrick Stox, How Search Works

Dernières pensées

Le Web a des problèmes. Nous pouvons et devons attendre davantage de la recherche Google. Mais les problèmes que nous devons résoudre aujourd’hui sont bien moins graves et douloureux que ceux qu’il fallait résoudre dans le passé ; et les personnes qui ont les attentes les plus élevées et qui contribueront le plus à façonner cet avenir positif sont, vous l'aurez deviné, les référenceurs.

Aux référenceurs : la cause (et la solution) de tous les problèmes du Web.





Source link